Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, fournir des fonctionnalités de médias sociaux et analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires médiatiques et analytiques, qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont recueillies lors de votre utilisation de leurs services.
Accepter
Configurer
Please check an answer for every question.
We use cookies to personalise content, to provide social media features and to analyse our traffic. We also share information about your use on our site with our socal media and analytics partners who may combine it with other information that you've provided to them or that they've collected from your use of their services.

Optara : l'odyssée industrielle de Total à Anvers

De 2013 à la fin 2017, Total a modernisé le site d’Anvers avec le projet OPTARA en vue d'adapter la production de la raffinerie aux besoins du marché.

optara-visuel.jpg

Dans la métropole scaldienne, Total dispose ainsi d’une des plateformes intégrées de raffinage et de pétrochimie les plus performantes. Idéalement située dans le port d’Anvers, elle permet de réceptionner le brut et de desservir facilement les marchés européens compte tenu de sa position centrale sur le continent. Total Raffinaderij Antwerpen (« TRA ») est la troisième plus grande raffinerie européenne.

Le projet OPTARA avait entre autres objectifs de transformer une unité existante et d’en construire une nouvelle pour adapter la production de la raffinerie aux besoins du marché..

OPTARA, UN INVESTISSEMENT DÉTERMINANT POUR LE SITE D’ANVERS

Mi-2013, Total a décidé d'investir 1 milliard d’euros pour moderniser le site et y pérenniser ses activités. Fort de cet investissement majeur, OPTARA, acronyme d’« OPTimisation de la zone ARA (Amsterdam - Rotterdam - Anvers), est devenu un nouveau complexe de raffinage dont la production répond aux besoins du marché. La raffinerie produit désormais du carburant diesel à très basse teneur en soufre.

Les nouvelles installations utilisent une matière première avantageuse, à savoir le résidu sous vide, qui après traitement dans la nouvelle unité de désasphaltage au solvant, sera converti sous forte pression d’hydrogène et à haute température dans une partie de l’unité existante (ARDS Atmospheric Residue DeSulfurization : une unité de conversion des résidus atmosphériques), adaptée en profondeur pour produire ce carburant diesel. L’autre partie de l’installation a vu sa capacité augmentée. Le nouveau schéma de production permet également de produire des matières premières pour l’hydrocraqueur de la raffinerie de Flessingue aux Pays-Bas, qui en retour fournira une bonne partie des matières premières d’OPTARA, une preuve de plus de l’OPTimisation de la zone ARA (Amsterdam Rotterdam Anvers).

UN PROJET SPECTACULAIRE

La construction de ces installations a été une véritable odyssée, à la fois industrielle et humaine. La nouvelle installation et une partie de l’unité transformée ont été construites sous forme de modules en Espagne, plus précisément à Tarragone, qui ont ensuite été acheminés par la mer à Anvers. Le transport de ces briques de Lego géantes jusqu’à la raffinerie a été un défi majeur à relever pour l’ensemble des équipes mobilisées, en raison de leur taille extraordinaire, équivalente à la hauteur de plusieurs étages d’immeuble. Certaines « briques » affichaient en effet plus de 30 mètres de haut, 11 mètres de large et 27 mètres de long, pour une masse pouvant atteindre 1 000 tonnes.

À la faveur d'une préparation intense des équipes et de l’anticipation de tous les facteurs, ce transport a été assuré en toute sécurité. Les modules ont été placés à l’intérieur de la raffinerie, pour être connectés entre eux et aux autres unités.

À travers OPTARA, Total s’engage résolument pour une énergie meilleure et durable, car plus en phase avec les besoins du marché. De cette manière, Total renforce aussi la compétitivité de son fleuron anversois dans les meilleures conditions de sécurité. C’est notre responsabilité et notre priorité.

Voir la vidéo

Nos projets locaux