Un partenariat géant pour une plateforme intégrée de raffinage et pétrochimie ultra performante

Près du port de Jubail, en plein désert saoudien, deux géants du pétrole ont fait sortir de terre l'une des 10 raffineries les plus performantes du monde. Conjuguant leurs expertises au sein d'une société commune, Saudi Aramco et Total ont mené à bien un chantier titanesque. La plateforme SATORP (pour Saudi Aramco Total Refining and Petrochemical company) emploiera à terme 85% de saoudiens (objectif 2015 : 65%). Pour tenir cet engagement fort, Total a lancé un ambitieux programme de formation.

  • CENTRAL PROOF SATORP 1 FR_BE

    Un site opérationnel
    Après 6 ans de chantier, la plateforme SATORP est entièrement opérationnelle depuis juin 2015. Les équipes sont au travail pour optimiser la raffinerie en toute sécurité.

  • CENTRAL PROOF SATORP 2 FR_BE

    Une des 10 raffineries les plus performantes au monde
    Née de l’association de Total et de Saudi Aramco, SATORP a été conçue pour transformer un pétrole difficile à traiter.

  • CENTRAL  PROOF  SATORP  3 FR_BE

    400 000 barils par jour
    Voici ce à quoi ressemble la raffinerie : une immense plateforme située sur la côte Est du Royaume d'Arabie Saoudite.

  • CENTRAL PROOF SATORP  4FR_BE

    À quelques kilomètres de la ville industrielle de Jubail
    À la tombée de la nuit, la raffinerie située non loin de la ville de Jubail et de ses infrastructures portuaires s’illumine peu à peu.

  • CENTRAL  PROOF  SATORP  5 FR_BE

    SATORP ne dort jamais
    De jour comme de nuit, l’activité de la raffinerie ne faiblit pas.

  • CENTRAL  PROOF  SATORP  6 FR_BE

    Une prouesse technique
    45 000 personnes auront travaillé à la construction de cette raffinerie ultra-performante.

  • CENTRAL  PROOF  SATORP  7 FR_BE

    Total s'engage sur l'emploi
    Le développement de l’emploi local est au cœur du projet. À terme, 85% des 1 100 employés du site seront saoudiens.

  • CENTRAL  PROOF  SATORP  8 FR_BE

    Transfert de savoir-faire
    28 jeunes ingénieurs saoudiens ont complété leur cursus en France entre 2010 et 2012, grâce à un partenariat avec l'IFP Énergies Nouvelles (IFPEN).

  • CENTRAL  PROOF  SATORP  9 FR_BE

    Formation
    400 jeunes apprentis saoudiens bénéficient de l'encadrement des experts de l'IFPEN en 2011-2012.

  • CENTRAL  PROOF  SATORP  10 FR_BE

    Collaboration et partenariat
    SATORP s'est bâtie sur ces valeurs et a su les mettre en pratique.

Suivant Prev
  • CENTRAL PROOF SATORP 1 FR_BE
  • CENTRAL PROOF SATORP 2 FR_BE
  • CENTRAL  PROOF  SATORP  3 FR_BE
  • CENTRAL PROOF SATORP  4FR_BE
  • CENTRAL  PROOF  SATORP  5 FR_BE
  • CENTRAL  PROOF  SATORP  6 FR_BE
  • CENTRAL  PROOF  SATORP  7 FR_BE
  • CENTRAL  PROOF  SATORP  8 FR_BE
  • CENTRAL  PROOF  SATORP  9 FR_BE
  • CENTRAL  PROOF  SATORP  10 FR_BE

Collaboration et prouesses techniques dans le désert

Neuf ans après la signature des premiers accords et seulement six ans après le début du chantier, la raffinerie SATORP est complètement opérationnelle depuis mi-2014. Conçue pour transformer un pétrole brut particulièrement difficile à traiter, elle est l'une des 10 plus performantes au monde. Cette réussite est celle de l'association de deux des plus importantes compagnies pétrolières mondiales : Saudi Aramco et Total.

Le défi d’une collaboration à tous les niveaux

Pour coordonner ce projet, les deux partenaires ont uni leurs expertises et collaboré à tous les niveaux. Il fallait préparer le site et ses infrastructures, construire les différentes unités dans les chantiers du monde entier, les assembler et les installer sur place… Un défi qui aura nécessité la participation de 7 sociétés d’engineering internationales et la mobilisation de plusieurs sociétés saoudiennes. Au total, 370 millions d'heures de travail pour près de 45 000 personnes.

Une place centrale pour la formation

Depuis qu’elle est entièrement opérationnelle, la raffinerie compte environ 1 100 employés. SATORP s'est engagé à ce qu’à terme 85% d'entre eux soient saoudiens. Pour atteindre cet objectif, SATORP a conclu un partenariat avec un grand organisme français : l'Institut Français du Pétrole Énergies Nouvelles (IFPEN). Tandis que 28 jeunes ingénieurs du Royaume ont pu compléter leur cursus en France entre 2010 et 2012, près de 400 opérateurs saoudiens ont déjà été formés sur place. Ces jeunes apprentis ont bénéficié de tout le savoir-faire des experts de l'IFPEN et ont pu effectuer de nombreux stages sur les sites de Saudi Aramco et Total. Depuis la mise en service de SATORP, un programme de qualification professionnelle a été lancé et a déjà permis de former 150 employés (opérateurs extérieurs, chef opérateurs, chefs d’équipe, etc.).

Faire collaborer des équipes aux cultures différentes et participer à la croissance durable des pays d'accueil, c'est aussi cela produire une meilleure énergie.

 

Partager ce projet