Des économies d'énergie à 300 km/h

En 2014, la Formule 1 fait sa révolution énergétique. La Fédération internationale de l'automobile (FIA) impose de nouvelles règles en introduisant un moteur V6 turbocompressé à injection directe et en limitant la consommation de carburant à 100 kg par Grand Prix. Elle incite ainsi les équipes techniques à trouver des solutions nouvelles d'efficacité énergétique. Total, engagé en Formule 1 depuis maintenant 47 ans, est aux avant-postes.

  • central_proof_f1_23_FR_BE

    Pas plus de quatre moteurs (« unités d'énergie ») par saison.

  • central_proof_f1_22_FR_BE

    Extrêmement puissants, les moteurs de Formule 1 nécessitent des carburants et lubrifiants parfaitement adaptés.

  • central_proof_f1_24_FR_BE

    100 kg de carburant par Grand Prix et un débit maximal de 100 kg/h : ce sont les nouvelles règles de la FIA depuis 2014.

Suivant Prev
  • central_proof_f1_23_FR_BE
  • central_proof_f1_22_FR_BE
  • central_proof_f1_24_FR_BE

L'énergie des champions

Chez Total, la Formule 1 est une passion de longue date. En 2016, le Groupe est aux côtés du constructeur dans l’écurie Renault Sport Formula 1 Team et est également sponsor de l’écurie Red Bull Racing Formula 1 Team.

Avec toute l’expérience accumulée au cours des saisons de course, ses ingénieurs sont passés maîtres dans l'art de formuler carburants et lubrifiants sur mesure pour les plus puissants moteurs automobiles. Objectif : optimiser leur fonctionnement, leur efficacité énergétique et leur fiabilité.

Des contraintes imposées par la FIA…

Depuis la saison 2014, la FIA a imposé l'utilisation de nouveaux moteurs hybrides. Toutes les voitures utilisent désormais un V6 turbo complété de deux moteurs électriques. Un système couplé à l’arbre de transmission récupère l'énergie produite au freinage et restitue l’énergie stockée dans une batterie lors des accélérations. Un autre système sur l’arbre de la turbine du turbocompresseur récupère l’énergie cinétique des gaz d'échappement. Cette nouvelle motorisation fait preuve d'une efficacité redoutable car la FIA a placé la barre très haut : les bolides ne pourront pas embarquer plus de 100 kg de carburant alors qu'il en fallait parfois 160 auparavant. Et pas question de prendre des risques, la fiabilité reste la priorité N° 1 : chaque écurie ne disposera que de quatre moteurs pour toute la saison au lieu de huit il y a encore trois saisons.

…auxquelles Total fait mieux que s’adapter

Au centre de recherche de Solaize, près de Lyon, les ingénieurs du Groupe travaillent main dans la main avec les motoristes de Renault Sport F1 pour résoudre cette quadrature du cercle : délivrer autant de puissance et augmenter le rendement des ensembles mécaniques en réduisant drastiquement la consommation et l'usure des moteurs. Ce sont ces mêmes ingénieurs qui mettent au point les carburants et lubrifiants pour les véhicules de tourisme. Les solutions qu'ils vont imaginer permettront à terme à tous les automobilistes de rouler plus propre, plus loin. Et avec un seul moteur. La Formule 1 est plus que jamais le laboratoire d’innovation du Groupe.

Partager ce projet